L’Egalité des sexes 07: C’est quoi le Féminisme?

Le féminisme, qu’est-ce ? Hmm…🤔

Bienvenue à tous les nouveaux lecteurs et bon retour aux anciens ! C’est toujours un plaisir de vous retrouver à travers mes différents articles. Je me rends compte qu’après tout ce temps, je n’ai jamais réellement pris la peine de vous expliquer ce qu’était le féminisme. Et comme j’ai fait une récente découverte sur le sujet,  j’en ai profité pour vous en faire un article (ou plutôt deux). Bonne lecture !!!

Le féminisme est un mouvement social qui a pour objet l’émancipation de la femme, l’extension de ses droits en vue d’égaliser son statut avec celui de l’homme dans tous les domaines, c’est-à dire : juridique, politique, économique, etc…

Je vous explique : Il existe de réelles différences entre les hommes et les femmes ; nous vivons dans un monde qui fait d’une différence de sexe biologique une différence gigantesque, qui créerait une sorte de hiérarchie naturelle et prédéterminée. Ainsi, les personnes nées munies du sexe féminin sont supposées douces, empathiques, procréatrices, aimer et savoir cuisiner, être douées d’un ultra-instinct maternel et d’un besoin inconditionnel de faire plaisir aux garçons ; tandis que celles nées avec un sexe masculin sont censées être fortes, ambitieuses, aimer le foot et la politique, avoir un sens inné du leadership et des pulsions sexuelles démesurées à assouvir absolument. Par ces différences, on établit une sorte de disposition où l’homme est placé au-dessus de la femme. C’est ce qu’on appelle le patriarcat. Le féminisme lui, lutte contre le patriarcat. Je ne pense pas pouvoir être plus claire. Donc, retenez que, le féminisme ne combat pas les hommes mais plutôt la domination qu’a ou que veut avoir l’homme sur la femme.

Le mouvement féministe s’est fait suivant 3 grandes vagues : la 1ère vague a été marquée par les suffragettes en Angleterre  en 1870 qui recherchaient les mêmes droits civiques que les hommes sur le principe du suffrage universel. Deux personnalités importantes de cette vague sont Emma Goldman, anarchiste d’origine russe émigrée aux USA et Madeleine Pelletier, activiste anarchiste française et première femme médecin diplômée de psychiatrie en France. La première milite pour l’égalité des sexes, la libre disposition de son corps, le contrôle des naissances, l’homosexualité, l’antimilitarisme, les luttes ouvrières et syndicales, la défense des chômeurs, et tout ceci sans hiérarchie dans sa lutte. La deuxième se rapproche du mouvement néomalthusien (qui prône le contrôle radical des naissances), elle considère que c’est à la femme et à elle seule de décider quand et si elle veut être mère, elle milite pour l’avortement et la contraception, considère que l’hétérosexualité est liée au système d’oppression des femmes et pratique des avortements toute sa vie durant.

La 2ème vague se fait remarquer par les luttes pour le contrôle sur son corps du MLF (Mouvement de libération des Femmes) vers 1968 et par la naissance des études universitaires féministes. Simone de Beauvoir est une personnalité marquante de cette seconde vague. Elle réclame l’avortement libre et gratuit et écrit dans son œuvre Le deuxième sexe : « On ne naît pas femme, on le devient. ». Elle fait partie du groupe des 343 femmes qui affirment s’être faites avorter en s’exposant ainsi à des poursuites pénales pouvant aboutir à des emprisonnements. En 1972 le procès d’une d’entre elles est gagné : il s’agit de Bobigny qui avorte suite à un viol. Cette victoire conduit à la légalisation de l’avortement en France en 1974. Les différents courants féministes commencent à s’affirmer et la distinction entre le sexe et le genre naît. C’est de ces différents courants féministes dont je voulais tant vous parler : vous verrez comme il est passionnant d’en prendre connaissance et comme il est important de définir le courant auquel on prend part.

La 3ème vague c’est celle du réformisme : Certaines se revendiquent prostituées, d’autres lesbiennes. La notion de genre devient primordiale et est remise en question. L’historienne américaine Joan Scott rejoint un de ces courants féministes et dit : «Le genre est un élément constitutif des rapports sociaux fondés sur les différences perçues entre les sexes et donc le sexe est une façon première de signifier des rapports de pouvoir. ». Le caractère extérieur et intérieur du féminin et du masculin est alors remis sur la table. Et toute cette polémique sur la nature profonde du genre et de son rapport au sexe fait en sorte que le mouvement féministe rejoigne le mouvement LGBTQI. Le sujet du moment est : « Le sexe précède-t-il le genre ou est-ce l’inverse ? ».

C’est donc là mon petit résumé de l’histoire du féminisme. Penchons-nous maintenant sur les différents courants féministes. On distingue Le féminisme essentialiste ou différentialiste, le féminisme constructiviste ou universaliste, le féminisme intersectionnel, le féminisme Pro-sexe, le non féminisme et l’antiféminisme. (Ce dernier fera également l’objet d’un article).

Après une description brève mais assez claire de chacun de ces types de féminisme, je parlerais plus amplement des deux premiers courants parce qu’ils s’opposent depuis le début  de l’histoire du féminisme, parce qu’ils sont plus vastes et peuvent inclure d’autres courants, mais et surtout parce qu’ils ont su me séduire par leurs argumentaires puissants et tellement convaincants que je n’arrive plus à savoir lequel moi-même je rejoins. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à aimer, à vous abonner pour ne pas manquer la suite et à partager pour faire connaître cette page à vos proches !!!😊 Et n’oubliez pas que vos livres préférés sont disponibles en format numérique et à moindre coût chez Mr E-Book, il suffit juste de demander!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.